Préparation et riposte aux situations d'urgence

Relèvement des systèmes de santé après Ebola: prévention, lutte contre l’infection et sécurité des patients

La prévention et la lutte contre l’infection n’est pas une intervention qui se limite au seul cadre de la riposte. C’est un élément essentiel pour la phase de relèvement des systèmes de santé et pour offrir des services de santé essentiels en toute sécurité.

Au Libéria, des infirmières montrent comment se laver les mains correctement
OMS

Cette intervention occupe une place unique pour la sécurité des patients car elle est universellement valable, pour les agents de santé comme pour les patients, à chaque rencontre de soins.

Pilier de la riposte à la maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest, elle a joué un rôle essentiel pour prévenir la transmission, au sein de la communauté comme dans les établissements de soins, moyennant la mise en œuvre de meilleures pratiques et de mesures propres au contexte.

Cependant, la prévention et la lutte contre l’infection n’est pas une intervention limitée au seul cadre de la riposte. C’est aussi un élément essentiel pour la phase de relèvement des systèmes de santé et pour la fourniture des services de santé essentiels en toute sécurité. La priorité a toujours été de faire en sorte que les pratiques dans ce domaine soient efficaces dans le cadre plus général de la sécurité des patients.

Dans cette perspective, des approches de mise en œuvre multimodales sont nécessaires afin de transférer les connaissances aux agents de santé et aux membres de la communauté, d’améliorer les pratiques sur le lieu de soins et de veiller à ce que, dans ce domaine, des processus adaptés et des infrastructures de soutien soient présents à toutes les étapes de la période de relèvement.

Le rôle de l’unité mondiale de prévention et de lutte contre l’infection du Siège de l’OMS est de jouer un rôle directeur et de fournir un appui technique en assurant une fonction globale intégrée centrée sur le renforcement des capacités nationales et internationales.

Cela suppose en particulier de contribuer à l’élaboration des lignes directrices et des politiques, au renforcement des compétences dans les pays, à la formation, à la mise en œuvre et à l’évaluation, en collaboration avec les gouvernements, les bureaux de pays et les partenaires.