Préparation et riposte aux situations d'urgence

Relèvement des systèmes de santé après Ebola: des services centrés sur la personne

Il s’agit ici de soutenir la restructuration locale de la prestation de services afin de la recentrer sur la personne, en insistant fortement sur la participation des patients et de la communauté et sur leur autonomie.

Dans la petite ville Tanéné en Guinée, Marie-Claire de l'OMS passe de maison en maison pour recueillir les préoccupations de la communauté.
OMS/P. Haughton

Principaux domaines d’activité

Les connaissances mondiales sur les services de santé intégrés centrés sur la personne ont été synthétisées en mars 2015 en tant que stratégie mondiale de l’OMS. Des informations et des approches clés en seront tirées et diffusées en vue de l’application pour la prestation de services de santé locaux dans les trois pays touchés.

Citons notamment l’élaboration de propositions pour la refonte du système de prestation de soins sur la base de soins primaires solides qui soient complets, centrés sur la famille et la communauté, axés sur le travail d’équipe et bien coordonnés avec le reste du système de prestation de soins.

Des approches pour atteindre les communautés marginalisées et isolées seront mises au point, y compris le déploiement d’agents de santé communautaires, la création d’unités mobiles, la sous traitance de certains services à des prestataires non étatiques, la mise en œuvre de solutions de cybersanté et la mise à l’épreuve de nouveaux services culturellement adaptés.

Une meilleure coordination avec le secteur non étatique et une responsabilisation accrue de toutes les parties prenantes seront assurées moyennant l’élaboration de plans conjoints pour les services dans les districts, l’achat stratégique de services, l’élaboration d’un tableau de bord prospectif consensuel et l’intégration des systèmes d’information au niveau des districts. Les ressources techniques seront renforcées au moyen de la coopération technique afin de soutenir la prestation de services de santé au niveau local.

Une meilleure coordination avec le secteur non étatique et une responsabilisation accrue de toutes les parties prenantes seront assurées moyennant l’élaboration de plans conjoints pour les services dans les districts, l’achat stratégique de services, l’élaboration d’un tableau de bord prospectif consensuel et l’intégration des systèmes d’information au niveau des districts.

Les ressources techniques seront renforcées au moyen de la coopération technique afin de soutenir la prestation de services de santé au niveau local.

Participation de la communauté

Du point de vue de la participation des patients et de la communauté et de leur autonomie, un appui local sera apporté à plusieurs domaines essentiels:

  • le renforcement des liens entre les établissements, les agents de santé et les communautés;
  • la mobilisation et l’autonomisation des communautés afin qu’elles participent à l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation des services, en mettant l’accent en particulier sur les structures de santé de district; et
  • la lutte contre la stigmatisation et la discrimination liées à la maladie, en s’appuyant sur la structure associant médias sociaux et médias traditionnels qui a été mise en place pendant la riposte.

Un accent particulier sera porté sur le rôle des survivants dans la prestation de services au niveau local. Les ressources et les données relatives à la participation de la communauté dans tout le système de soins seront adaptées pour élaborer des outils ciblés dont les équipes infranationales disposeront pour mettre au point des systèmes plus solides et plus sûrs, crédibles et pleinement utilisés.

Les approches relatives à la participation de la communauté et à l’autonomisation permettent aux membres de la communauté de faire entendre leur voix et jouent un rôle moteur dans le changement et l’amélioration dans l’ensemble des services de santé.