Direction générale de l'OMS

Équipe de direction de l’OMS

Directrices générales adjointes

Dre Soumya Swaminathan, Directrice générale adjointe chargée des programmes

La Dre Soumya Swaminathan a été nommée Directrice générale adjointe chargée des programmes (DDP). Pédiatre originaire de l’Inde et chercheuse mondialement reconnue pour la tuberculose et le VIH, elle a 30 ans d’expérience dans le domaine des soins cliniques et de la recherche et elle a œuvré pendant toute sa carrière pour que la recherche se traduise par des programmes à fort impact. Plus récemment, elle a été Secrétaire du Département de la recherche en santé et Directrice générale du Conseil indien de la recherche médicale. De 2009 à 2011, elle a occupé le poste de coordonnateur du Programme spécial UNICEF/PNUD/Banque mondiale/OMS de recherche et de formation concernant les maladies tropicales (TDR) à Genève.

Elle a siégé dans plusieurs organes et comités consultatifs de l’OMS et à l’échelle mondiale, parmi lesquels le Groupe d’experts pour l’examen de la Stratégie mondiale et du Plan d’action pour la santé publique, l’innovation et la propriété intellectuelle, le Groupe consultatif stratégique et technique du Département de la tuberculose à l’OMS, et elle a été Coprésidente de la Commission Lancet sur la tuberculose. Elle a fait ses études universitaires en Inde, au Royaume-Uni et aux États-Unis d’Amérique, et a publié plus de 250 articles et chapitres de livres relus par des comités de lecture.

Jane Ellison, Directrice générale adjointe chargée des activités de l’Organisation

Jane Ellison a été nommée Directrice générale adjointe chargée des activités de l’Organisation. Originaire du Royaume-Uni, elle a plus de 30 ans d’expérience de la politique, du commerce et de la gestion du changement dans les secteurs public et privé. En octobre 2017, elle était Conseillère parlementaire spéciale pour le Ministre des finances du Royaume-Uni. De plus, en tant que membre du parlement du Royaume-Uni de 2010 à 2017, elle a été Ministre de la santé publique de 2013 à 2016 et Secrétaire d’État au Trésor de Sa Majesté de 2016 à 2017. En tant que Ministre de la santé publique, elle a dirigé l’intervention du Royaume-Uni contre la flambée de maladie à virus Ebola de 2014 à 2015 et a représenté le Royaume-Uni aux Assemblées mondiales de la Santé.

Durant son mandat de parlementaire, elle a contribué de manière décisive à promouvoir les questions de santé, notamment à fonder le premier groupe parlementaire multipartite sur les mutilations sexuelles féminines en 2011 et à faire avancer la législation britannique sur le conditionnement neutre du tabac. Avant d’être députée, elle a travaillé dans le secteur privé pour le Partenariat John Lewis. Mme Ellison est titulaire d’un diplôme de politique, philosophie et économie de l’Université d’Oxford.

Dr Peter Salama, Directeur général adjoint Préparation aux situations de crise et interventions

Le Dr Peter Salama, médecin épidémiologiste originaire de l’Australie, est Directeur exécutif du Programme de gestion des situations d’urgence sanitaire depuis 2016. Avant son arrivée à l’OMS en juillet 2016, le Dr Salama occupait le poste de Directeur régional de l’UNICEF pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. Auparavant, il a coordonné au niveau mondial pour l’UNICEF l’intervention d’urgence contre Ebola, a assumé les fonctions de représentant de l’Organisation en Éthiopie et au Zimbabwe (2009-2015), a été en charge de la santé mondiale et Conseiller principal pour le VIH/sida au Siège de l’UNICEF à New York (2004-2009), et a été chef de l’unité santé et nutrition de l’UNICEF en Afghanistan (2002-2004). Avant de rejoindre l’UNICEF en 2002, le Dr Salama a été chercheur aux Centers for Disease Control and Prevention des États Unis d’Amérique (International Emergency and Refugee Health Branch) et professeur en nutrition à la Tufts University. Il a également travaillé pour Médecins sans frontières et Concern Worldwide dans plusieurs pays de l’Asie et de l’Afrique subsaharienne.

Le Dr Salama a dirigé des travaux de recherche et produit de nombreuses publications dans les domaines de la santé de la mère et du nouveau-né, des maladies évitables par la vaccination, du VIH, de la nutrition, de la mortalité et de la violence liées aux situations de guerre, de la santé des réfugiés et de la santé dans les situations d’urgence, et de la mise en place de programmes dans les États fragiles. Il a obtenu ses diplômes en médecine et en santé publique auprès des Universités de Melbourne et d’Harvard, où il a également été titulaire de bourses de recherche (Fulbright et Harkness) en politiques publiques.

Sous-Directeurs généraux et Sous-Directrices générales

Dr Bernhard Schwartländer, Chef de Cabinet

Le Dr Bernhard Schwartländer, originaire d’Allemagne, a été nommé Chef de Cabinet. Depuis 2013, il a occupé le poste de Représentant de l’OMS en République populaire de Chine. Avant de rejoindre l’OMS en Chine, il était Directeur du Département Réalité, innovation et politiques au Siège de l’ONUSIDA à Genève et Coordonnateur de pays pour l’ONUSIDA à Beijing (Chine). Il a occupé un certain nombre de postes de haut rang au niveau international: Directeur, Évaluation de la performance et politiques au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, Directeur à l’OMS du Département VIH et Directeur du Département Information stratégique et évaluation à l’ONUSIDA.

Avant de rejoindre les Nations Unies, il a été Directeur du programme national de lutte contre le sida en Allemagne et Directeur de la Division Épidémiologie des maladies infectieuses à l’Institut Robert Koch à Berlin, le laboratoire central de recherche et de référence en biomédecine et pour les maladies infectieuses du ministère fédéral allemand de la santé. Le Dr Schwartländer est l’auteur de nombreuses publications dans des journaux et livres scientifiques, et il a enseigné l’épidémiologie appliquée à Berlin. Docteur en médecine, il est titulaire d’un doctorat en épidémiologie médicale. Il a suivi ses études universitaires et professionnelles en Allemagne et aux Centers for Disease Control and Prevention aux États-Unis.

Dre Naoko Yamamoto, Sous-Directrice générale chargée du Groupe Couverture sanitaire universelle et systèmes de santé

La Dre Naoko Yamamoto a été nommée Sous-Directrice générale chargée du Groupe Couverture sanitaire universelle et systèmes de santé. Elle a près de 30 ans d’expérience du travail dans le secteur de la santé au Japon et, récemment, elle a été Sous-Ministre principale pour la santé mondiale au ministère japonais de la santé, du travail et des affaires sociales. À ce poste, elle a été très impliquée dans le rôle mondial de chef de file joué par le Japon pour la santé, avec notamment l’accueil et l’organisation de la Conférence internationale sur la couverture sanitaire universelle en 2015 et l’aide à la compilation de la Vision d’Ise-Shima du G7 pour la santé mondiale et du Communiqué de Kobe lors de la réunion des ministres de la santé du G7 en 2016, deux documents soulignant l’importance de promouvoir la couverture sanitaire universelle.

Avant ces fonctions, elle a occupé de nombreux postes en rapport avec la santé dans le gouvernement du Japon, notamment comme Directrice générale du Bureau régional de Hokkaido pour la santé et les affaires sociales, Directrice de la Division Santé et médecine au ministère de la défense et Conseillère à la Mission permanente du Japon auprès de l’Office des Nations Unies. Elle est titulaire d’un diplôme de médecine, d’un doctorat en épidémiologie et d’un master en Santé publique.

Pr Lubna A. Al-Ansary, Sous-Directrice générale chargée du Groupe Métrologie et systèmes de mesure

La Professeure Lubna A. Al-Ansary, originaire du Royaume d’Arabie saoudite, a été nommée Sous-Directrice générale chargée du Groupe Métrologie et systèmes de mesure. Bien connue pour sa vaste expérience de la promotion et du soutien aux soins de santé fondés sur des bases factuelles dans les États du Golfe, elle est professeure de médecine familiale à la Faculté de médecine et cheffe du Comité des lignes directrices sur les pratiques cliniques à l’Université du Roi Saoud (KSU). De plus, elle occupe actuellement la Chaire de recherche Bahamdan pour les soins de santé fondés sur des bases factuelles et la transposition des connaissances à la KSU, qui s’intéresse à la production de données et à l’application. Pendant 8 ans, la Chaire Bahamdan a publié plus de 40 articles.

Avec son équipe, elle a également assuré une formation approfondie sur l’adaptation locale des lignes directrices sur les pratiques cliniques pour différentes organisations en Arabie saoudite, en Tunisie et au Koweït, et elle a collaboré avec le Bureau régional de l’OMS pour la Méditerranée orientale à la création d’une initiative régionale sur ces lignes directrices. En 2013, la Professeure Al-Ansary est devenue membre du Conseil consultatif, «parlement désigné» en Arabie saoudite, en reconnaissance de ses travaux dans le domaine de la santé dans son pays et dans les États du Golfe ainsi que de ses travaux sur les droits de la personne. Elle a été l’une des premières femmes parlementaires et elle a représenté les femmes parlementaires à l’Union interparlementaire pendant deux ans.

Dre Svetlana Akselrod, Sous-Directrice générale chargée du Groupe Maladies non transmissibles et santé mentale

La Dre Svetlana Akselrod, originaire de la Fédération de Russie, a été nommée Sous-Directrice générale chargée du Groupe Maladies non transmissibles et santé mentale. Elle a plus de 15 ans d’expérience de la coordination de la santé publique et de la diplomatie dans le domaine de la santé mondiale. Avant cela, elle a été Coordonnatrice pour la prévention et la lutte contre les maladies non transmissibles au Bureau régional de l’Europe, où elle supervisait l’action régionale de l’OMS pour prévenir et combattre les MNT en Europe de l’Est et dans les pays d’Asie centrale. Elle a aussi été Directrice adjointe du Département de la coopération internationale et des affaires publiques au sein du ministère russe de la santé de 2012 à 2016.

À ce poste, elle a coordonné les engagements mondiaux du gouvernement russe pour la santé dans des forums essentiels comme le G8, le G20, les pays du groupe BRICS, ainsi que le développement des programmes de santé, notamment ceux axés sur les MNT dans les pays de la Coopération économique Asie-Pacifique et les pays de l’Europe du Nord. Elle a également travaillé dans plusieurs comités et groupes consultatifs pour la santé mondiale en tant que présidente et membre. De plus, elle a représenté le gouvernement de la Fédération de Russie au Conseil exécutif de l’OMS et à l’Assemblée mondiale de la Santé. Pédiatre de formation, elle est titulaire d’un doctorat en santé publique et d’un diplôme de droit international.

Michèle Boccoz, Sous-Directrice générale chargée du Groupe Relations extérieures

Madame Michèle Boccoz a été nommée Sous-Directrice générale chargée du Groupe Relations extérieures. Diplomate française expérimentée, elle a été depuis 2016 Ambassadrice du gouvernement français chargée de la lutte contre le VIH/sida et les maladies transmissibles. Elle a également occupé les postes de Premier Secrétaire à la Représentation permanente de la France auprès de l’OSCE, de Premier Secrétaire à la Représentation permanente de la France auprès de l’Office des Nations Unies à Genève, de Directeur adjoint du Cabinet du Ministre des affaires étrangères et d’Ambassadeur en Belgique, puis en Croatie. De 2001 à 2007, elle a également été Directrice exécutive pour les affaires internationales à l’Institut Pasteur.

Son engagement dans la diplomatie sanitaire remonte à son mandat à Genève, au cours duquel elle a participé à la période de transition du Dr Gro Harlem Brundtland avant son entrée en fonctions au poste de Directeur général de l’OMS. Elle a aussi joué un rôle actif pour le Règlement sanitaire international, la préparation aux situations d’urgence et les efforts de riposte. De plus, lors de la Présidence française de l’Union européenne, elle a coordonné les positions de l’UE pour les négociations de la Convention-cadre pour la lutte antitabac. Mme Michèle Boccoz a une formation de diplomate et elle est une ancienne étudiante de l’École normale supérieure et de l’École nationale d’administration.

Dr Ranieri Guerra, Sous-Directeur général chargé du Groupe Initiatives spéciales

Le Dr Ranieri Guerra a été nommé Sous-Directeur général chargé du Groupe Initiatives spéciales. Médecin italien, il a plus de 30 ans d’expérience de la santé publique. Depuis 2014, il a été Directeur général pour la médecine préventive et Directeur général de la santé au ministère de la santé italien. Il a en outre été Attaché scientifique à l’Ambassade d’Italie à Washington D.C., Directeur du centre collaborateur de l’OMS et Directeur du Bureau des relations extérieures dans le Cabinet du Président à l’Istituto Superiore di Sanità, l’organisation nationale pour la recherche du ministère de la santé italien, et Directeur médical à l’Office de secours et de travaux des Nations Unies (UNRWA). Il est l’auteur de nombreuses publications sur les opérations humanitaires et d’urgence, ainsi que sur la réforme de la santé dans les pays en développement ou en économie de transition. Il a également collaboré avec plusieurs organisations multilatérales et le ministère italien des affaires étrangères dans ce cadre.

Dr Ren Minghui, Sous-Directeur général chargé du Groupe Maladies transmissibles

Le Dr Ren Minghui a été Sous-Directeur général de l’OMS chargé du VIH/sida, de la tuberculose, du paludisme et des maladies tropicales négligées depuis janvier 2016 et continue dans ses fonctions sous le titre de Sous-Directeur général chargé du Groupe Maladies transmissibles. Il a été auparavant Directeur général chargé de la coopération internationale à la Commission nationale de la population et de la planification familiale de la République populaire de Chine. Il a près de 30 ans d’expérience de la santé publique et il s’est consacré à la politique sanitaire et à la réforme du secteur de la santé au ministère de la santé de la Chine, s’intéressant principalement à la recherche sur les systèmes de santé et à la réforme de l’assurance-maladie.

Ensuite, il a travaillé pour la coopération sanitaire internationale, période pendant laquelle il a dirigé plusieurs comités et programmes sanitaires, en étroite collaboration avec des partenaires internationaux. Dans le cadre de ce travail, Il a supervisé l’élaboration du processus de coopération Chine-Afrique pour la santé. Il a lancé une coopération sanitaire avec les pays du groupe BRICS et a participé à la coopération sanitaire régionale avec l’ASEAN, l’APEC et les pays du Bassin du Mékong. De plus, Il a été Vice-Président du Conseil exécutif de l’OMS, membre du Conseil de coordination du programme de l’ONUSIDA et représentant du Conseil du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Le Dr Ren est un médecin diplômé, titulaire d’un doctorat en médecine sociale et santé, et d’un master de santé publique.

Dr Mariângela Batista Galvão Simão, Sous-Directrice générale chargée du Groupe Accès aux médicaments, vaccins et produits pharmaceutiques

Le Dr Mariângela Batista Galvão Simão, originaire du Brésil, a été nommée Sous-Directrice générale chargée du Groupe Accès aux médicaments, vaccins et produits pharmaceutiques. Auparavant, elle était Directrice du Département Appui communautaire, justice sociale et inclusion à l’ONUSIDA. En plus de ce travail, elle a plus de 30 ans d’expérience dans le système de santé publique brésilien et elle a joué un rôle actif dans le développement et la décentralisation des services de santé du pays. De 2006 à 2010, elle a été Directrice du Département national MST/sida et hépatite virale au ministère brésilien de la santé, où elle a mené avec succès des négociations avec des laboratoires pharmaceutiques pour faire baisser les prix des médicaments contre le VIH. Au cours de cette période, elle a également représenté le ministère brésilien de la santé dans les négociations ayant conduit à la constitution d’UNITAID en 2006 et de son organe directeur où elle a été membre du Conseil d’administration jusqu’en 2008. Pédiatre formée au Brésil, elle a obtenu un master de santé publique à l’Université de Londres (Royaume-Uni).

Dre Princess Nothemba (Nono) Simelela, Sous-Directrice générale chargée du Groupe Famille, femmes, enfants et adolescents

La Dre Princess Nothemba (Nono) Simelela, de nationalité sud-africaine, est Sous-Directrice générale de l’Organisation mondiale de la Santé chargée du Groupe Famille, femmes, enfants et adolescents. Elle a plus de 30 ans d’expérience en tant qu’obstétricienne, universitaire, militante et haut fonctionnaire. Récemment, elle a été Conseillère spéciale pour les politiques sociales auprès du Vice-Président de la République sud-africaine, enparticulier dans le domaine de l’action multisectorielle de l’ensemble des pouvoirs publics contre le VIH. Elle a occupé d’autres postes de haut rang: Présidente du Conseil national sud-africain de lutte contre le sida (SANAC : South African National AIDS Council) et Directrice chargée des connaissances techniques et de l’appui à la Fédération internationale pour la planification familiale (IPPF). La Dre Simelela a présenté et publié de nombreuses contributions sur la santé de la femme et elle a participé à l’élaboration de lignes directrices sur la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant.

Stewart Simonson, Sous-Directeur général chargé du Groupe Administration

Stewart Simonson a été nommé Sous-Directeur général chargé du Groupe Administration. Il a plus de 20 ans d’expérience de la gouvernance des sociétés, de la gestion du risque et de l’administration couvrant les secteurs gouvernementaux, non gouvernementaux et privés. Il a été Vice-Président principal de la Futures Group Global LLC et, plus récemment, Conseiller juridique pour la Fondation Crudem, où il a été Conseiller juridique pour la Fondation et Conseiller technique pour l’hôpital partenaire en Haïti. De 2001 à 2006, il a exercé différentes fonctions au Département de la santé et des services sociaux des États-Unis, dont Secrétaire adjoint pour la préparation aux urgences de santé publique. Dans cette fonction, il a été le Conseiller principal du Secrétaire sur les questions liées au bioterrorisme et aux autres urgences de santé publique, et il a coordonné l’élaboration de la position du gouvernement des États-Unis sur la révision du Règlement sanitaire international. Il est titulaire de diplômes en droit et en science politique.

Dre Joy St John, Sous-Directrice générale chargée du Groupe Climat et autres déterminants de la santé

La Dre Joy St John, originaire de la Barbade, a été nommée Sous-Directrice générale chargée du Groupe Climat et autres déterminants de la santé. Elle a plus de 20 ans d’expérience de la gestion de la santé publique et de la diplomatie sanitaire, dont le poste de Directrice générale de la santé de la Barbade pendant plus de 10 ans. À ce poste, elle a été responsable de plusieurs divisions du ministère de la santé et a encadré l’engagement de la Barbade dans plusieurs organismes mondiaux et régionaux, dont la Présidence du Conseil exécutif de l’OMS. Le Dr St. John a été également Directrice de l’Agence de santé publique dans les Caraïbes, période au cours de laquelle elle a travaillé à intensifier la collaboration régionale pour la santé. Elle est diplômée de médecine et de santé publique, et elle a étudié à la Barbade, à la Jamaïque et aux États-Unis.

Elizabeth Iro, Infirmière-Administratrice en chef

Elizabeth Iro a été nommée Infirmière-Administratrice en chef de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Ressortissante des Îles Cook, Mme Iro est Secrétaire d’État à la santé de ce pays depuis 2012. À ce poste, elle a mené des réformes législatives pour renforcer le système de santé du pays et élaboré la Stratégie sanitaire nationale 2012-2016, la Feuille de route nationale pour la santé 2017-2036, le Plan stratégique national pour la santé 2017-2021, le Plan pour le personnel clinique ainsi que la Politique pour l’eau et la Stratégie routière nationales. Elle a aussi été l’un des grands promoteurs de l’instauration de cotisations «sucre». Avant cela, elle a exercé les fonctions d’Infirmière-Administratrice en chef du pays de 2011 à 2012, de Directrice par intérim des services hospitaliers de 2009 à 2010 et de Responsable qualité de 2008 à 2010. Pendant les 25 premières années de sa carrière, elle a exercé en tant qu’infirmière et sage-femme à plusieurs postes aux Îles Cook et en Nouvelle-Zélande. Elle a notamment été responsable du service de maternité de l’hôpital de Rarotonga de 1997 à 2005.

Diah Satyani Saminarsih, Conseillère pour la jeunesse et les questions de genre

Diah Satyani Saminarsih a été nommée au poste de conseillère pour la jeunesse et les questions de genre. Psychologue originaire d’Indonésie, elle a, de 2014 à 2018, exercé les fonctions de conseillère spéciale auprès du ministre de la Santé pour les partenariats et les objectifs de développement durable (ODD). À ce titre, elle a défini le cadre général de l’action du ministère de la Santé au service de la santé mondiale, présidé le secrétariat national des ODD et rejoint l’équipe d’encadrement ainsi que le comité directeur de l’Équipe chargée de la sécurité sanitaire internationale pour le compte de l’Indonésie. En sa qualité d’assistante chargée de la planification programmatique et de la stratégie communautaire, elle a élaboré le programme Pencerah Nusantra qui consiste à affecter de jeunes professionnels dans les régions périphériques de l’Indonésie pour qu’ils participent à la prise en charge de problèmes sanitaires complexes à l’aide d’une plateforme en ligne afin d’appuyer la mobilisation des protagonistes agissant au sein du pays. Le programme Pencerah Nusantara a fait l’objet d’une reconnaissance mondiale en 2015 lorsqu’il a obtenu la deuxième distinction des Open Government Awards. En 2010, Diah Satyani Saminarsih a changé de parcours professionnel, passant de la restructuration des entreprises à la réforme du secteur public en intégrant le Bureau du Président en qualité d’Envoyée spéciale chargée des objectifs du Millénaire pour le développement; elle a pu y déployer ses compétences de psychologue pour modifier l’éclairage de la politique publique.

Contact pour les médias

Bureau du Directeur général

Téléphone: +41 22 791 2222

Gouvernance de l'OMS