Éradication de la dracunculose

Eradication de la dracunculose: l'Angola confirme son deuxième cas humain et renforce sa surveillance

14 mars 2019 | Genève -- Un deuxième cas humain de dracunculose (maladie du ver de Guinée) a été confirmé chez une femme de 48 ans dans la province de Cunene, dans le sud de l'Angola, après que le pays eut signalé son premier cas en avril 2018.
Les autorités angolaises mettent en place une surveillance accrue en prévision d'une recherche accélérée dans la zone d'accès restreint.
La surveillance des maladies est également renforcée le long de la frontière avec la Namibie.

Éradication de la dracunculose: la région de Gambela en Éthiopie annonce de nouvelles mesures pour arrêter la transmission

26 février 2019 | Genève - Les responsables de la santé et du développement rural de la région de Gambela en Éthiopie sont déterminés à interrompre la transmission de la dracunculose (maladie du ver de Guinée), y compris dans une "ferme d’investissement" où des travailleurs migrants sont employés.
En 2017, une épidémie dans une exploitation commerciale a provoqué 15 cas humains.
L’an dernier, l’Éthiopie n’avait signalé aucun cas humain après des décennies de faible transmission. Cependant, 17 infections à Dracunculus medinensis ont été rapportées chez des animaux.

Éradication de la dracunculose: le Tchad et le Soudan du Sud continuent de signaler des cas humains

13 novembre 2018 | Genève –– Au total, 21 cas de dracunculose (maladie du ver de Guinée) chez l'homme ont été signalés pour la période allant du 1er janvier au 30 septembre 2018. Parmi ceux-ci, il y avait 11 cas du Tchad, neuf du Sud-Soudan et un d'Angola.

L'OMS a également reçu des rapports faisant état de 999 animaux infectés par Dracunculus medinensis - le ver qui cause la maladie du ver de Guinée - pour la même période. Ceux-ci incluent 993 chiens, 11 chats et 1 babouin.

La surveillance de la maladie confirme la présence de dracunculose en Angola

29 juin 2018 | Genève | Luanda -- L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a reçu la confirmation du premier cas humain de dracunculose (maladie du ver de Guinée) en Angola.

Le spécimen a été envoyé pour des tests de laboratoire et les résultats l'ont confirmé comme étant Dracunculus medinensis - le ver qui cause la maladie du ver de Guinée.
L'Angola n'avait jamais eu de cas de maladie du ver de Guinée par le passé.

Eradication de la dracunculose: le Tchad doit intégrer des approches pour lutter contre la transmission

1 juin 2018 | Genève -- Le Tchad a annoncé qu’il envisageait de déployer toutes les stratégies d’éradication existantes pour mettre fin à la transmission de la dracunculose (maladie du ver de Guinée) chez l’homme et chez l’animal.

De janvier à avril de cette année, le Tchad est le seul pays à avoir signalé 3 cas humains, ainsi que 409 infections chez le chien. Parmi les difficultés du «dernier kilomètre», l’éradication de la maladie du ver de Guinée a été un défi majeur - et l’obstacle semble être lié aux animaux.

Etats Membres certifiés exempts de transmission
voir Certification

Vidéos

− Vous regardez :
« The WHA69 exhibit »


Davantage d’informations sur la maladie


Galerie photographique


Podcast

Social Media


Media contact:

Ashok Moloo
molooa@who.int
+41 22 791 1637
+41 79 540 50 86 (mobile)