L’Équipe spéciale interorganisations de lutte contre le tabac des Nations Unies (UNIATF)


Le Secrétariat de la Convention et l’UNIATF

Depuis 2013, le Secrétariat de la Convention est un membre indépendant de l’UNIATF et veille à ce que la mise en œuvre de la Convention reste en tête des priorités.

Les principales étapes

2017

Le site de l’Office des Nations Unies à Vienne devient 100 % sans fumée.

L’Organisation internationale du travail inscrit la coopération avec le secteur du tabac et la politique type de prévention de l’ingérence de l’industrie du tabac au sein du système des Nations Unies à l’ordre du jour de la 329è session de l’organe directeur.

2016

Le Secrétariat de la Convention plaide pour l’adoption d’un site des Nations Unies sans fumée.

Le Secrétariat de la Convention prend en main l’élaboration d’une politique type de prévention de l’ingérence de l’industrie du tabac au sein du système des Nations Unies, qu’elle présente lors de la sixième réunion de l’UNIATF, en février.

Le Secrétariat de la Convention participe à la rédaction du rapport 2016 de l’ECOSOC relatif aux activités de l’Équipe spéciale qui demande aux membres de l’UNIATF de soutenir l’application de la cible 3.a des Objectifs de développement durable (ODD), de créer des locaux sans fumée et d’adopter la politique type sur la prévention de l’ingérence de l’industrie du tabac. Ce même rapport contient une matrice sur le soutien des Nations Unies à la mise en œuvre de la Convention et souligne le rôle du Secrétariat de la Convention.

La politique type est adoptée en octobre lors de la septième réunion de l’Équipe spéciale.

2015

Des conflits d’intérêt fondamentaux entre l’industrie du tabac et des dispositions de la Convention-cadre de l’OMS font l’objet de discussions lors de la cinquième réunion.

2013

Création de l’UNIATF par le Secrétaire général des Nations Unies. Le mandate de l’UNIATF est adopté par l’ECOSOC en juillet 2014.

Le Mécanisme mondial de coordination pour la prévention et la lutte contre les maladies non transmissibles de l'OMS (WHO GCM/NCD)

Suite à la décision FCTC/COP6(19), le Secrétariat de la Convention a été accepté comme membre indépendant du Mécanisme mondial de coordination pour la lutte contre les maladies non transmissibles le 10 mai 2016.

Ce mécanisme a pour but de faciliter et de renforcer la coordination des activités, l’engagement des parties prenantes et l’action de tous les secteurs aux niveaux local, national, régional et mondial afin de contribuer à la mise en œuvre du Plan d’action mondial pour la lutte contre les maladies non transmissibles 2013-2020 de l’OMS.

Organisations internationales intergouvernementales et non gouvernementales observateurs à la Conférence des Parties

Les organisations internationales intergouvernementales et non gouvernementales ont joué un rôle important dans la promotion de la mise en œuvre de la Convention à tous les niveaux. Le Secrétariat de la Convention a également renforcé la collaboration avec le PNUD, l’OMS et d’autres observateurs à la Conférence des Parties à tous les niveaux et dans différents domaines afin d’aider les Parties à mettre en œuvre la Convention.