La prévention communautaire des maladies non transmissibles en République de Corée

Octobre 2014

Les Centres de consultation implantés en République de Corée proposent des services communautaires de premier plan pour aider à combattre les maladies non transmissibles comme le cancer, le diabète et les cardiopathies.

Centre de consultation pour centenaires en bonne santé en Corée
Centre de santé publique de Gangdong

Lorsque Mme Choi, 72 ans, est rentrée en République de Corée après de nombreuses années passées à l’étranger, elle s’est sentie seule, isolée, ne sachant pas comment faire pour accéder aux services de soins de santé.

Elle a alors entendu parler des «Centres de consultation pour centenaires en bonne santé», implantés dans le district de Gangdong à Séoul où elle habitait; de tels centres visent à promouvoir une bonne santé tout au long de la vie.

«Faire intervenir efficacement différents ministères et groupes communautaires pour trouver des solutions est au cœur de l’action intersectorielle pour la santé.»

Alex Ross, Directeur du Centre de l’Organisation mondiale de la santé pour le développement sanitaire

Depuis 2007, ils se concentrent sur la prestation de services de prévention pour des maladies non transmissibles comme le cancer, le diabète et les cardiopathies. Lorsque Mme Choi est venue faire sa première évaluation, le personnel lui a recommandé d’intégrer un groupe d’exercice afin de l’aider à diminuer le risque de développer une cardiopathie.

Accroître l’accès aux services de santé

L’incidence des maladies non transmissibles a augmenté de façon spectaculaire en République de Corée au cours de la dernière décennie. Dans le district de Gangdong, l’usage nocif de l’alcool et l’obésité étaient particulièrement préoccupants.

Il y a sept ans, le seul endroit où les 500 000 habitants de Gangdong pouvaient obtenir des services publics en vue de prévenir les maladies non transmissibles était le Centre de santé public. Afin d’élargir son champ d’action à la communauté toute entière, le Centre de santé public a pris la tête d’une initiative tendant à créer un Centre de consultation pour centenaires en bonne santé dans chacun des 18 bureaux du Centre de services communautaires du district qui fournissent des services administratifs et sociaux.

Chaque nouveau centre de consultation est doté d’un infirmier/d’une infirmière travaillant à plein temps qui examine les habitants pour détecter très tôt une maladie non transmissible, assure une éducation à la santé afin de réduire chez ces personnes le risque de développer une maladie non transmissible, recommande des groupes communautaires pour pratiquer une activité physique et oriente les habitants vers des professionnels de santé.

Depuis qu’elle a commencé à fréquenter le Centre local de consultation dont elle dépend, Mme Choi a constaté que son taux de glycémie avait baissé et qu’elle avait perdu du poids.

L’action intersectorielle améliore l’accès aux services de santé

Le maire et le Directeur de la santé publique du district de Gangdong ont tous deux joué un rôle crucial pour regrouper le Centre de Santé public, le Bureau de gestion des administrations, les Centres de services communautaires, le Bureau de la planification et de l’économie, des organismes de santé privés et les communautés du district.

Des consultations ont été organisées avec des spécialistes scientifiques et les réunions de travail du Comité avec le public dans chacune des 18 communautés ont assuré la réussite du programme.

Séance d'exercice physique au Centre de santé publique de Gangdong en Corée
Centre de santé publique de Gangdong

«Le district de Gangdong a montré l’importance de l’engagement communautaire axé sur la personne pour favoriser l’accès aux services de santé nécessaires. Faire intervenir différents ministères et groupes communautaires pour trouver des solutions est au cœur de l’action intersectorielle pour la santé», affirme Alex Ross, Directeur du Centre de l’Organisation mondiale de la Santé pour le développement sanitaire à Kobe, au Japon.

Le Centre de santé public de Gangdong a amélioré ses travaux entre les divers secteurs de manière à mettre en place les nouveaux Centres de consultation pour centenaires en bonne santé en se fondant sur les lignes directrices relatives à l’action intersectorielle élaborées par le Centre pour le développement sanitaire de Kobe.

Le Bureau régional de l’OMS pour le Pacifique occidental et le Centre pour le développement sanitaire de Kobe ont organisé des sessions de formation sur la collaboration intersectorielle avec le concours de représentants du secteur public et de spécialistes scientifiques qui ont, in fine, permis aux questions de santé de devenir une préoccupation majeure à Gangdong.

Aujourd’hui, plus de 65 000 personnes sont inscrites dans un Centre de consultation pour centenaires en bonne santé à Gangdong. Les participants se sont déclarés plus satisfaits de la qualité de leurs prestations de santé et 32% d’entre eux ont constaté une amélioration de leurs problèmes d’hypertension et une perte de poids en l’espace de six mois.

Une étude réalisée par le Centre de santé public de Gangdong a établi que les Centres de consultation pour centenaires en bonne santé étaient à même d’atteindre les habitants au niveau communautaire, et donc d’accroître l’accès aux services de promotion de la santé. Mme Choi peut maintenant faire ses exercices et nouer des relations sociales avec les pairs de sa communauté, ce qui l’aide à s’adapter à son nouvel environnement.

Fin 2014, il y aura un nouveau Centre de consultation pour centenaires en bonne santé dans les 18 communautés du district de Gangdong. Vu le succès de cette initiative, d’autres districts en République de Corée commencent à reproduire le modèle à l’échelle du pays.