Course contre la montre pour traiter les cas de fièvre jaune en Angola

Juin 2016

L’Angola a signalé près de 3000 cas présumés de fièvre jaune. Malgré l’ampleur des campagnes de vaccination de masse menées dans plusieurs provinces, le virus amaril continue à circuler.

Si la vaccination est l’arme la plus importante pour endiguer la propagation de la fièvre jaune, un diagnostic rapide et une prise en charge sans retard sont également déterminants pour augmenter les chances de survie des malades.

Ce reportage photo porte sur les services de diagnostic et les soins dispensés aux malades de la fièvre jaune dans deux hôpitaux de Luanda capitale de l'Angola.


1 / 9