Centre des médias

Séisme au Népal: l’OMS publie une évaluation rapide de la situation sanitaire

Communiqué de presse

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Ministère de la santé et de la population du Népal ont procédé à une évaluation rapide des centres de soins dans les zones frappées par le séisme et conclu que les hôpitaux des quatre districts les plus durement touchés ont été entièrement détruits ou ont subi des dégâts trop importants pour pouvoir fonctionner. Cinq autres grands hôpitaux, qui sont des centres de soins importants pour les districts concernés, fonctionnent encore mais ont besoin de toute urgence de fournitures médicales supplémentaires.

Les conclusions préliminaires de cette évaluation indiquent qu’en dépit de la pénurie de matériel médical, les hôpitaux demeurés opérationnels disposent d’effectifs suffisants pour prendre en charge les patients qui se présentent à eux.

«Le personnel de l’OMS a travaillé sans relâche pour capturer cet instantané des dommages occasionnés par le séisme aux établissements cliniques et hospitaliers du Népal», explique le représentant de l’OMS au Népal, le Dr Lin Aung. «Cette information sera d’une aide précieuse pour guider l’intervention à court et moyen terme des prestataires de soins nationaux et internationaux et déterminer dans quelles zones du pays déployer les équipes sanitaires et acheminer les fournitures médicales».

Les équipes d’évaluation, qui ont visité 21 hôpitaux dans 12 des districts les plus gravement touchés par le séisme du 25 avril, ont dressé un bilan de la situation et noté qu’au total, 17 hôpitaux étaient encore opérationnels.

Pénurie de fournitures médicales

De nombreux hôpitaux ont fait état d’une pénurie de fournitures médicales, notamment de médicaments essentiels, boîtes de chirurgie, solutions intraveineuses, antibiotiques et matériel de suture, indiquant en outre qu’ils avaient besoin de tentes et de matelas. L’OMS leur a déjà fourni suffisamment de matériel médical et de médicaments essentiels pour traiter 120 000 personnes pendant trois mois, ainsi que des boîtes de chirurgie et de traumatologie. Du matériel supplémentaire devrait arriver à Katmandou ce week-end, notamment des tentes médicales dont ces hôpitaux ont un besoin particulièrement urgent.

L’OMS coordonne le déploiement des équipes médicales étrangères et des organismes d’aide humanitaire vers les districts prioritaires en fonction des besoins de la population et des capacités des organismes partenaires.

Des hôpitaux de campagne sont actuellement mis en place sur les sites des quatre hôpitaux de district non opérationnels, à Ramachhap, Trisuli, Chautara et Rasuwa. Les cinq hôpitaux qui demeurent fonctionnels, bien que requérant une aide d’urgence, sont l’hôpital du district de Gorkha, le Patan Academy of Health Sciences, l’hôpital du district de Dhading, l’hôpital du district de Hetauda et l’hôpital Alka à Lalitpur. De nouveaux approvisionnements de médicaments essentiels et de matériel médical leur parviendront à partir d’aujourd’hui.

Les mesures de préparation font la différence

«Le fait que ces hôpitaux disposent d’un personnel suffisant et que des milliers de patients y soient actuellement pris en charge témoigne de l’adéquation des mesures de préparation aux situations d’urgence mises en œuvre au Népal», indique le Dr Roderico Ofrin, responsable de l’intervention d’urgence de l’OMS. «Nous devons toutefois continuer d’assurer le réapprovisionnement des fournitures médicales et veiller à ce que les patients reçoivent les traitements nécessaires et, le cas échéant, des soins de réadaptation.»

Le Dr Ofrin ajoute: «Nous devons rester vigilants dans nos efforts de prévention et de lutte contre les flambées de maladies transmissibles, comme la diarrhée, tout en œuvrant au rétablissement des soins pour les femmes enceintes et au traitement d’affections telles que la tuberculose, le VIH, le diabète, le cancer et les maladies pulmonaires ou cardiaques. L’accès des femmes et des enfants aux soins de santé doit demeurer une priorité.»

Cette évaluation rapide fournit un instantané des besoins immédiats apparus à la suite du séisme, mais d’autres évaluations, déjà en cours, donneront une vision plus complète de la situation, permettant au gouvernement et au secteur de la santé d’adapter les secours médicaux aux besoins.

Le bilan officiel en date du 1er mai fait état de 6200 morts et d’environ 14 000 blessés.

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter:

Au Népal
Paul Garwood
Portable népalais: +977 98 0112 3116
Portable suisse: +41 79 603 7294
Courriel: garwoodp@who.int

À Genève
Tarik Jašarević
Portable: +41 79 367 62 14
Courriel: jasarevict@who.int

Christy Feig
Portable: +41 79 251 7055
Courriel: feigc@who.int