Centre des médias

Les hôpitaux de Katmandou restent opérationnels après les séismes

Communiqué de presse

Les séismes et les répliques continuelles au Népal mettent en évidence l’importance des efforts consentis par le Ministère de la santé et de la population et l’OMS pendant plus d’une décennie pour s’assurer que les principaux hôpitaux, établissements et personnels de santé soient prêts et capables de fonctionner correctement en cas d’urgence ou de catastrophe naturelle.

Le premier séisme, le 25 avril, d’une amplitude de 7,8 sur l’échelle de Richter et le deuxième, le 12 mai, d’une amplitude de 7,3, n’ont pas interrompu les services dans les plus grands hôpitaux publics de Katmandou, dont le Tribhuvan University Teaching Hospital (TUTH), le Patan Hospital, le Civil Service Hospital, le Birendra Army Hospital et le centre de traumatologie au Bir Hospital.

À ce jour, le bilan des séismes s’établit à plus de 8200 morts et plus de 19 000 blessés.

Au Népal, le réaménagement des hôpitaux, impliquant la réparation de fissures dans les murs ou l’intégration de dispositifs parasismiques au niveau de la construction et de la toiture, a été un élément central des plans de préparation.

«Ce réaménagement a signifié que, lorsque les séismes ont frappé, les hôpitaux ne se sont pas effondrés», indique le Dr Roderico Ofrin, Chef de l’intervention sanitaire de l’OMS. «Il est clair que les investissements, en temps comme en ressources, ont porté leurs fruits.»

Pendant plus de 15 ans, l’OMS a aidé le Ministère népalais de la santé et de la population à préparer les établissements de santé dans ce pays de l’Himalaya situé sur une faille de la croûte terrestre. En 2009, lors de sa campagne pour la Journée mondiale de la santé, l’OMS a attiré l’attention du monde entier sur le besoin d’établissements de santé qui soient sûrs dans les situations d’urgence. La campagne a souligné la nécessité de mettre en place des systèmes de santé solides capables de dispenser les soins médicaux en cas de catastrophes ou de situations d’urgence. C’est un but que l’Organisation soutient depuis longtemps en apportant une aide technique et matérielle.

«Les hôpitaux qui ont tenu debout et ont été réaménagés ont suivi une procédure d’établissement des priorités. Les salles d’urgence, les services d’obstétrique et les blocs opératoires ont fait partie des premiers locaux bénéficiant du réaménagement», explique le Dr Ofrin.

Toutefois, le réaménagement ne garantit pas à lui seul la délivrance suffisante des soins de santé au moment des catastrophes. Le renforcement des capacités et la formation des personnels sont tout aussi importants.

Le Dr Pradeep Vaidya, Directeur du centre de traumatologie au TUTH et coordonnateur pour la préparation des hôpitaux, soutenue par l’OMS dans le cadre du Programme sur les situations d’urgence, indique que les agents de santé ont fait preuve de résilience dans l’intervention après le séisme grâce aux initiatives de planification préalable et de formation.

«C’est le plan de préparation de l’hôpital aux situations d’urgence qui a été le plus utile dans l’action après le séisme. Les gens savaient ce qu’ils devaient faire, où aller et comment les choses allaient se dérouler après le séisme», déclare-t-il. «Le système de gestion de la liste des personnels a bien fonctionné.»

La formation à la gestion du triage a été un aspect permanent du travail de l’OMS au Népal, avec la mise en pratique des lignes directrices et des stratégies pour les systèmes de prise en charge de grands nombres de victimes, publiées en 2007.

Grâce à leur formation, lorsque les blessés ont commencé à arriver en grand nombre, les intervenants ont pu rapidement établir les priorités et sauver des vies.

Bien que les dégâts provoqués par les séismes soient énormes, la solidité des établissements de santé réaménagés et l’action rapide des agents de santé montrent que les investissements dans la préparation ont porté leurs fruits.

Pour plus d’informations, veuillez prendre contact avec:

Au Népal
Shamila Sharma
Portable: +91 9818287256
Courriel: sharmasha@who.int

À New Delhi
Vismita Gupta-Smith
Portable: +91 9871329861
Courriel: guptasmithv@who.int

À Genève
Paul Garwood
Portable: +41.79.603.7294
Courriel: garwoodp@who.int

Tarik Jašarević
Tél: +41 22 791 50 99
Portable: +41 79 367 62 14
Courriel: jasarevict@who.int