Centre des médias

L’Assemblée mondiale de la Santé donne son feu vert à l’OMS pour réformer le programme de préparation aux situations d’urgence et d’organisation des secours

Communiqué de presse

Les délégués à l’Assemblée mondiale de la Santé ont pris une série de décisions consécutives à l’épidémie de maladie à virus Ebola. Ils ont donné à l’OMS toute latitude pour procéder à des réformes structurelles lui permettant de se préparer et de riposter avec vitesse, souplesse et efficacité aux situations d’urgence et aux flambées de maladie.

Préparer la riposte aux situations d’urgence

Les délégués à la Soixante-Huitième Assemblée mondiale de la Santé ont salué l’engagement qu’a pris l’OMS de réformer en profondeur son action en situation d’urgence, en particulier en présentant des chaînes de commandement et des mécanismes de contrôle clairs et efficaces aux trois niveaux de l’Organisation – Siège, Régions et bureaux de pays.

Parallèlement, l’OMS créera un nouveau programme pour les urgences sanitaires qui s’inspirera de l’approche globale des risques en situation d’urgence, laquelle privilégie l’adaptabilité, la souplesse et la redevabilité, les principes humanitaires, la prévisibilité, la ponctualité et l’adhésion des pays.

L’OMS constituera un fonds de réserve de US $100 millions dans le but de financer des opérations menées sur le terrain pour une durée de trois mois maximum. Au départ, ce fonds de réserve fonctionnera comme un projet pilote de deux ans, puis fera l’objet d’une évaluation.

Les délégués se sont félicités du rôle de coordination essentiel joué par l’OMS dans les travaux en cours pour la mise au point de vaccins, de produits diagnostiques et de médicaments contre la maladie à virus Ebola. Ils ont noté combien il est important de pouvoir accélérer la recherche-développement pour faire face aux menaces sanitaires qui sont actuellement sans solution. Ils ont aussi demandé au Secrétariat de poursuivre et d’intensifier l’action menée par l’OMS pour aider les pays à mieux se préparer aux situations d’urgence en renforçant leur système national de santé.

Règlement sanitaire international (2005)

Le Directeur général a été prié de constituer un Comité d’examen en vertu des dispositions du Règlement sanitaire international (2005) ; ce Comité sera chargé :

  • d’évaluer l’efficacité du Règlement sanitaire international concernant la prévention, la préparation et la riposte à l’épidémie de maladie à virus Ebola
  • d’évaluer le degré d’application des recommandations faites par le précédent Comité d’examen en 2011 et son incidence sur l’épidémie de maladie à virus Ebola
  • de recommander des mesures de nature à améliorer le fonctionnement, la transparence et l’efficacité du Règlement sanitaire international, ainsi que la préparation et la riposte à des situations d’urgence futures.

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :

Tarik Jasarevic
Chargé de communication, OMS
Portable : +41 79 367 62 14
Courriel : jasarevict@who.int

Christian Lindmeier
Chargé de communication, OMS
Portable : +41 79 500 6552
Courriel : lindmeierch@who.int