Centre des médias

L’OMS rappelle aux voyageurs que la vaccination contre la fièvre jaune est indispensable pour l’Angola

Communiqué presse

Alors que les efforts se poursuivent en Angola pour maîtriser l’épidémie de fièvre jaune, l’Organisation mondiale de la Santé rappelle à tous les voyageurs à destination de ce pays qu’ils doivent se faire vacciner contre la fièvre jaune et présenter un certificat de vaccination valable pour prouver qu’ils sont protégés contre cette maladie et ainsi éviter toute propagation ultérieure.

Depuis le début de la flambée en Angola en décembre 2015, 1975 cas suspects de fièvre jaune (618 confirmés en laboratoire) et 258 décès ont été notifiés; la majorité d’entre eux se sont produits dans la capitale, Luanda, et dans deux autres provinces. Avec les inquiétudes suscitées par le risque de propagation du virus à d’autres zones urbaines et aux pays limitrophes, une campagne de vaccination à grande échelle a été lancée en février 2016 et a couvert jusqu’à présent près de 7 millions de personnes.

«Des cas de fièvre jaune associés à cette flambée ont été détectés dans d’autres pays d’Afrique et en Asie. Nous nous inquiétons particulièrement du fait que de grandes zones urbaines sont exposées au risque et nous prions instamment tous les voyageurs à destination de l’Angola de veiller à se faire vacciner contre la fièvre jaune et à se munir d’un certificat de vaccination valable», a déclaré le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’OMS.

La fièvre jaune, propagée par des moustiques infectés, notamment du genre Aedes, est une maladie virale hémorragique aiguë pour laquelle il n’existe actuellement aucun traitement spécifique. Dans une petite proportion des cas, les patients contractant l’infection développent des symptômes sévères et la moitié d’entre eux meurent en 10 à 14 jours. Néanmoins, une seule dose vaccinale confère une protection à vie, qui s’instaure 10 jours après l’administration du vaccin, et cette vaccination est sûre et abordable.

Au titre du Règlement sanitaire international (RSI), tous les voyageurs à destination de l’Angola sont tenus d’être vaccinés contre la fièvre jaune. Le RSI est un cadre juridiquement contraignant pour interrompre la propagation des maladies infectieuses et d’autres menaces pour la santé. Il exige de tout voyageur à destination de l’Angola qui ne peut se faire vacciner contre la fièvre jaune pour des raisons médicales, de se faire délivrer par les autorités compétentes un certificat précisant ces raisons.

Avec d’autres partenaires, l’OMS apporte son aide aux autorités angolaises pour combattre l’épidémie actuelle en garantissant une vaccination ciblée utilisant de manière optimale l’approvisionnement mondial en vaccins, ainsi qu’en intensifiant la surveillance de la maladie et en renforçant la lutte antivectorielle.

Sur la base des informations disponibles, l’OMS ne recommande pas d’appliquer à l’Angola de restrictions aux voyages ou aux échanges commerciaux. La vaccination de chaque personne se rendant dans une zone affectée, ainsi que les mesures de protection pour éviter les piqûres de moustiques sont suffisantes pour la prévention de la maladie.

Pour en savoir plus, veuillez contacter:

Tarik Jašarević
Chargé de communication, OMS
Portable: +41 793 676 214
Téléphone : +41 22 791 5099
Courriel: jasarevict@who.int