Santé sexuelle et reproductive

Utilisation des médicaments dans le cadre d’un d’avortement

Auteurs:
OMS

Image de la couverture

Informations sur la publication

Nombre de pages: 54
Date de publication: 2019
Langues: Anglais, français, espagnol
ISBN: 978-92-4-255040-5

Télécharger

Outils pratiques

  • Guide de poche
    pdf, 66kb

    Tableau récapitulatif des recommandations sur l’utilisation des médicaments dans le cadre d’un avortement. 2 pages, pdf 66 KB
  • Affiche
    pdf, 68kb

    Tableau récapitulatif des recommandations sur l’utilisation des médicaments dans le cadre d’un avortement. 1 page, pdf 67 KB

À propos de ce guide

Les soins réalisés dans le cadre d’un avortement médicamenteux peuvent être dispensés dans différentes situations cliniques, notamment en cas d’avortement spontané, pour un avortement provoqué (grossesse viable ou non), en cas d’avortement incomplet et en cas de mort du foetus in utero ; ils comprennent également la contraception post-avortement.

Les schémas médicamenteux utilisés dans le cadre d’un avortement sont généralement constitués soit d’une association de mifépristone et de misoprostol, soit de misoprostol seul. Le fait de pouvoir fournir un avortement médicamenteux joue un rôle crucial dans l’accès à des soins sécurisés, efficaces et acceptables en cas d’avortement. Que l’on soit dans une situation de ressources limitées ou dans une situation où les ressources sont suffisantes, l’utilisation des méthodes médicamenteuses dans le cadre d’un avortement a contribué au transfert et au partage des tâches et à une utilisation plus efficace des ressources. En outre, un grand nombre des interventions faisant partie des soins médicaux fournis dans le cadre d’un avortement, en particulier en début de grossesse, peuvent désormais être réalisées au niveau des soins primaires ou en ambulatoire, ce qui améliore encore l’accès aux soins. Le recours à un avortement médicamenteux permet de réduire le besoin en personnel qualifié capable de réaliser un avortement chirurgical et d’offrir aux personnes enceintes une option non invasive et d’un haut degré d’acceptabilité.